Cathédrale, basilique, abbatiale? Quelles différences?

Dossier "Grand Angle" paru dans le numéro d’Église de Cambrai de septembre 2021

Septembre et les journées du patrimoine sont l’occasion de redécouvrir notre patrimoine français. Les églises de par leurs architectures sont souvent visitées à cette occasion, mais savez-vous pourquoi certaines sont appelées cathédrales, d’autres collégiales, abbatiales ou encore chapelles ?

Commençons avec l’église comme terme générique qui regroupe toutes ces terminologies.

Église

Une église est un édifice religieux dont le rôle principal est de faciliter le rassemblement d'une communauté chrétienne.  L’Église consiste en un bâtiment consacré à la prière et aux pratiques cultuelles des chrétiens comme la messe dite dans une église par le prêtre, dans le catholicisme et l'orthodoxie.

Suivant ses statuts ou le clergé qui y est attaché, selon son importance (titres divers correspondant à une dignité) et sa fonction (église funéraire, commémorative, sanctuaire de pèlerinage, célébration du culte), une église catholique peut être appelée : cathédrale, basilique, abbatiale, collégiale, chapelle.

Cathédrale 

Une cathédrale est une église où se trouve le siège de l'évêque (la cathèdre) ayant la charge d'un diocèse ; elle est l'église principale du diocèse.  Dans les églises cathédrales, les évêques procèdent aux ordinations.

Le siège épiscopal est considéré comme le signe et le symbole de la juridiction des évêques. La cathédrale n'est pas seulement une église dédiée au service du culte, elle conserve, surtout durant les premiers siècles du christianisme, le caractère d'un tribunal sacré, analogue à celui de la basilique antique.

Pour des raisons historiques, des diocèses possèdent plusieurs cathédrales, comme pour les diocèses voisins d'Arras et de Soissons.

Le cas de la France

Les cathédrales peuvent appartenir à l’État, au département, à la commune ou à une personne de droit privé.

La très grande majorité des cathédrales appartiennent à l'État. Depuis le 3 février 1959, c'est le ministère de la Culture et de la Communication qui est chargé de la protection et la restauration des cathédrales françaises. L'architecte des bâtiments de France en est le conservateur et le responsable de leur sécurité.

La propriété concernant les cathédrales s'étend à « l'ensemble des dépendances immobilières et à la totalité des immeubles par destination (orgues, cloches…) et des meubles les garnissant ».

Basilique 

Elle a reçu ce titre spécial du pape du fait de sa fonction de lieu de pèlerinage lui donnant un rayonnement dépassant l'aire de la paroisse.

Dans l'Église catholique romaine, les basiliques sont des églises remarquables par leur valeur commémorative, consacrées à un aspect du mystère chrétien ou au culte d'un saint particulièrement vénéré. Des privilèges particuliers (indulgences) sont accordés à ceux qui viennent y prier ou y célébrer, afin d'y attirer les fidèles, ou d'y organiser des célébrations importantes (pèlerinage, vénération de reliques). Le titre de basilique lui donne préséance sur les églises d'un diocèse, et parfois d'une région, à l'exception de la cathédrale.

On distingue les basiliques majeures (quatre églises de Rome) et les basiliques mineures. Les basiliques majeures et certaines basiliques mineures possèdent depuis des temps très lointains le titre de basilique et les privilèges qui y sont attachés. Les autres basiliques doivent leur titre et leurs privilèges à une décision du pape.

Symboles : Les insignes qui les caractérisent sont une sorte d’ombrelle, le Pavillon, et une clochette spéciale, le Tintinnabulum, généralement placés de part et d’autre de l’autel.

Abbatiale

Elle est l'église principale d'une abbaye (toujours existante ou non).

Indépendamment de ses divisions structurelles, elle comporte plusieurs espaces. Le sanctuaire est ainsi réservé à l'autel et aux prêtres qui officient. En avant, et dépassant parfois dans la nef, les moines de chœur prennent place dans deux rangées de sièges (les stalles) en vis-à-vis, car les offices sont alternés à deux chœurs. Dans la nef enfin, une partie était réservée aux frères et une autre aux visiteurs et populations locales.

Collégiale

Elle est ou était desservie par un collège (le chapitre) de chanoines séculiers ou réguliers comme les augustins.

Une église collégiale est une église paroissiale d'une certaine importance dotée de fonctions et d'œuvres pieuses ou charitables particulières qui s'étendent sur d'autres paroisses, comme l'instruction des enfants, le secours des pauvres, etc.

 

Chapelle

On désigne comme chapelle soit un édifice religieux secondaire dans une paroisse, soit un lieu de culte au sein d'un bâtiment ou d'un ensemble de bâtiments ayant une fonction précise (château, hôpital, école, cimetière, etc.).

Si elle dépend d'une paroisse, elle est alors destinée au culte d'un saint, d'une confrérie ou d'un quartier.

Elle peut être privée, la célébration d'une messe est alors soumise à des autorisations exceptionnelles.

 

Le saviez-vous ?

Eglise paroissiale : c’est le siège d'une communauté de chrétiens constituant une paroisse ; en France les communes instituées après la révolution ont le plus souvent repris les limites territoriales des paroisses.

Oratoire : c’est un lieu destiné à la prière ; construction d'importance variable allant d'un édifice monolithe doté d'une niche abritant une statue protégée par une grille à un édifice plus important analogue à une chapelle ; parfois privé il est le plus souvent en bordure de route, d'un chemin de pèlerinage ou de procession.

 

Article publié par Service communication • Publié le Jeudi 17 mars 2022 - 12h18 • 8530 visites

keyboard_arrow_up