Communiquons !

Le 7 mai 2008 s'est tenue la journée diocésaine de la communication: une journée de conférence et d'échanges pour apprendre et comprendre les enjeux de la communication; l'occasion également de présenter les fiches techniques...

Près de 40 personnes ont fait le déplacement à la Maison de Raismes à l'occasion de la Journée Diocésaine de la Communication du 7 mai dernier placée sous le thème "Favoriser la communication, développer les moyens".

 

Après quelques échanges amicaux et des salutations usuelles, le coup d'envoi de la rencontre a été donné.

Jean-Michel MERLIN est le premier intervenant à s'exprimer... 

 

Jean-Michel MERLIN J-M MERLIN  
Jean-Michel MERLIN
Jean-Michel MERLIN
"Communiquer c'est bien. Se faire comprendre c'est mieux!"...

  

Journaliste à la retraite, ancien rédacteur dans la revue La Vie, Messages, bénévole au Secours Catholique où il a exercé durant plus de 3 années en qualité de responsable de la communication, Jean-Michel MERLIN nous a fait part de son expérience...

 

 

Chacun doit être attentif au message qu'il transmet (écrit ou oral) car il engage la personne qui l'émet, certes, mais aussi l'Eglise; car quel que soit le support, c'est un visage de l'Eglise qui nous est donné de voir, de lire ou d'entendre.

 

Ce message doit toujours être le plus clair, le plus court, le plus concis... sans utiliser de mot, de jargon que tout le monde ne pourrait pas comprendre.

Ainsi, interne ou externe la communication doit être la même afin qu'elle soit entendue par tous.

 

Un moyen de communication n'en exclut pas un autre. L'utilisation de plusieurs supports de communication permet de toucher un plus grand nombre...

 

 

Ces différentes notions étant maintenant acquises, comment écrire ? comment dire ?

Pour débuter, se poser les bonnes questions !

~ Qu'est-ce que j'ai à dire ?

~ A qui je veux le dire ?

Il faut donc réfléchir... regarder le budget - quel qu'il soit le but n'est pas de le rentabiliser - faire le bilan des forces humaines - seul ? ou en groupe ? - et enfin identifier les compétences de chacun.

 

Puis, il est temps de passer à la phase pratique. Le message doit pouvoir répondre à 5 questions-clefs et indispensable les "5 W"

  

 

Who ? Where ? When ? Why ? What ?

 

Qui ? Où ? Quand ? Pourquoi ? et Quoi ?

 

 

La mise en page tout comme le graphisme ne doivent pas être négligés:

~ les caractères d'écriture doivent être lisibles, les couleurs utilisées doivent permettre d'identifier rapidement l'émeteur. Le but de la communication n'est pas de faire joli, mais d'être efficace !

 

~ les illustrations doivent apporter une information non lue dans le texte, les logos - actualisés ! - signent la provenance d'un article, d'une affiche, d'un tract (...),et les photos doivent être significatives - attention au droit à l'image.

 

En définitve, la communication ne s'improvise pas, elle nécessite d'être pensée... pour se faire, asseyons-nous !

 

 Père Bruno FEUILLET Père FEUILLET  
Père Bruno FEUILLET
Père Bruno FEUILLET

Monseigneur François GARNIER Mgr GARNIER  
Monseigneur François GARNIER
Monseigneur François GARNIER

 

  • Puis, les fiches techniques - issues de la réflexion du conseil prebytéral (représenté par le Père Bruno FEUILLET) et à l'initiative de Mgr François GARNIER - ont été diffusées afin que chacun puisse en prendre connaissance.  

Pour consultez l'ensemble des fiches, cliquez ici.

 

Fiches communicationFiches communication          

 

Le Père Bernard PODVIN a conclu la journée de la communication.

  

Vice recteur de l'Université Catholique à Lille, journaliste et rédacteur à l'hebdomadaire Croix du Nord, le Père PODVIN nous a mis à jour les versets 1 à 41 de l'acte 15 des Apôtres... seuls les moyens de communication d'hier ont quelque peu évolué ?!

 Père Bernard PODVIN Père PODVIN  
Père Bernard PODVIN
Père Bernard PODVIN

Parfois, le différend nécessite d'être exposé... en Eglise, l'enjeu du confit, du débat, du questionnement le mérite, l'enjeu nécessite d'en référer. Chacun exprime sa thèse, son avis, son opinion... peu à peu le débat se dénoue. L'autre peut dire ce qu'il pense; il faut entendre les propos de l'autre (d'accord ou pas) car, que savons-nous vraiment de la pensée de l'autre ?

 

Dès lors, il est essentiel de savoir l'écouter.

 

 

Aussi, dans le discours, il est important de créer du lien... "l'autre a dit que..."

 

Et, "Que disons nous de Dieu et de l'homme dans le débat ?" Père B. PODVIN

 

Au terme des nombreux échanges, la Grâce de redécouvrir la Parole permet de poursuivre et de construire une réflexion plus saine.

 

Cependant, il ne suffit pas de faire remonter les conclusions, il faut surtout les partager avec les autres, il faut assurer le retour ! Souvent, il existe un partage de moments forts sans pour autant les offrir en retour... tant de paroles qui ne rejoignent pas les frères !

 

 

Ainsi, une personne est désignée pour être le porte-parole de la rencontre, des échanges... tout en ayant le souci de la complémentarité des moyens de communication: écrit et oral.

 

"Conjoindre la rencontre et écrire des choses fortes; se rassembler (en temps fort) et écrire quelques orientations, quelques actes..." Père B. PODVIN

 

Il faut donc prendre le temps de partager !!!

 

 

 

 

A vos crayons, à vos claviers...                       

                       ...il est temps de communiquer

 

 

Article publié par JérÔme CLARYSSE • Publié Vendredi 16 mai 2008 • 7801 visites

keyboard_arrow_up