Les ressources de l’Eglise, le don des fidèles principale ressource du diocèse

Dossier "Grand angle" paru dans le numéro d’Église de Cambrai de mars 2020

Le lancement de la campagne annuelle du denier, nous invite à prendre le temps de comprendre comment fonctionne notre diocèse du point de vue économique. Et pourquoi le Denier est-il si vital pour notre Eglise ?  

 

Nous le disons souvent mais nous avons peu l’occasion de l’expliquer. Le diocèse vit principalement du don des fidèles, il ne reçoit aucune subvention, ni de l’État ni du Vatican.

En France, les ressources principales de l’Église sont :

  • Le denier de l’Église
  • Les quêtes
  • Le casuel
  • Les offrandes de messes
  • Les legs et assurances-vie

L’Eglise bénéficie aussi de ressources non récurrentes et exceptionnelles :  les cierges et troncs, les manifestations (fêtes paroissiales par exemple), les souscriptions particulières (travaux d’église…), les revenus financiers.

Quelle ressource pour quelle utilisation ?

  • Diocèse :

Le denier de l’Eglise pour la rémunération des personnes : Traitement des prêtres en activité, complément de retraite des prêtre âgés, salaires de laïcs salariés, formation des diacres et prise en charge des frais des séminaristes.
Ce don est déductible des impôts à hauteur de 66% du montant de votre don ou pour les personnes soumises à l’IFI, via la fondation du clergé, de 70%.

Les legs et assurances-vie représentent une part importante des ressources du diocèse. Par ce don, le donateur donne les moyens à l’Eglise d’accomplir sa mission dans l’avenir et peut choisir d’affecter cette somme à une utilisation ou une paroisse précise. Généralement ces dons permettent d’entretenir et de pérenniser le patrimoine immobilier diocésain.

  • Les paroisses :

Le casuel, c’est-à-dire la participation faite à l’occasion des mariages et enterrements ; ainsi que l’offrande de baptême sont associés au coût généré par la célébration de ces sacrements.  Cela permet de financer les différents frais de document, de chauffage, de fleurissement, d’éclairage, et autres objets (livret, cierge, …) etc. Ils ne rémunèrent pas le prêtre ni les bénévoles.

Le saviez-vous ?
Depuis le 1er janvier 2020, en lien avec les indications de l’Église de France, le montant des offrandes concernant les actes cultuels a évolué :  50 à 150 € pour un baptême, 180 à 360 € pour un mariage, 200 € pour des funérailles. Et rappelons que l’Offrande de Messe est désormais de 18 €.

Le casuel ne correspond donc pas à nombre d’offrandes de messe comme on pouvait le penser auparavant.
Ces montants indicatifs sont définis en province, autrement dit avec les diocèses de Lille et Arras.

La quête est une ressource paroissiale qui est affectée à leur gestion matérielle : chauffage, électricité, impression de feuilles de messe, fleurissement, etc.
NB : Les quêtes dites « impérées », réalisées au cours de certaines messes, reviennent intégralement aux œuvres concernées (Secours Catholique, ...) ou participent au fonctionnement de l’Église universelle (denier de Saint-Pierre, quête pour les Eglises d’Afrique, …).

L’offrande de messe est le don effectué lorsque l’on désire qu’une messe soit célébrée à une intention particulière pour un défunt par exemple. Elle revient intégralement aux prêtres, il est coutume de dire que l’offrande de messe permet au prêtre de vivre pendant une journée.

 Globalement pour le diocèse de Cambrai, la répartition des ressources diocésaines et paroissiale est la suivante :

    21 13 01 ressources diocese 21 13 01 ressources diocese  21 13 02 ressources paroisses 21 13 02 ressources paroisses  

NB : il s’agit de schémas simplifiés, sur la base des comptes 2018. Les chiffres diocésains concernent la curie et sont donc compris hors paroisses et services.

Comment sont utilisées les ressources de l’Eglise ?

Le diocèse est tenu d’établir une comptabilité générale.

Pour cela, l’évêque est assisté d’un économe diocésain, et d’un conseil aux affaires économiques. Chaque paroisse dispose d’un conseil économique, d’un trésorier et d’un comptable sous la responsabilité du curé.

Globalement, pour le diocèse de Cambrai, la répartition des charges diocésaines et paroissiale est la suivante :

  21 14 01 charges diocese 21 14 01 charges diocese  21 14 02 charges paroisses 21 14 02 charges paroisses  

NB : il s’agit de schémas simplifiés, sur la base des comptes 2018. Les chiffres diocésains concernent la curie et sont donc compris hors paroisses et services.

Revenus des prêtres
Le revenu des prêtres (1000€ mensuel env.) provient pour moitié du Denier et pour moitié des offrandes de messe.

Le logement, l’énergie et les déplacements sont généralement pris en charge par les paroisses ou l’archevêché.

Rémunérations des laïcs salariés

Si une très large majorité de laïcs sont bénévoles, le diocèse de cambrai compte 71 salariés (57 équivalent temps plein) ; ils occupent des fonctions administratives (comptabilité, secrétariat,) mais aussi des missions pastorales au niveau diocésain, doyenné et paroissial (animateur en pastorale jeune, assistant pastoral de doyenné,  ….).

Aux salaires s’ajoute les charges et les cotisations sociales.

Charges liées à l’immobilier : entretien et gros travaux

Si les communes sont propriétaires de la majorité des édifices religieux, le diocèse de Cambrai est néanmoins propriétaire de 38 églises et grandes chapelles (construites après 1905) ainsi que de multiples salles paroissiales, maisons d’accueil, presbytères…
Le diocèse est en charge de l’entretien de tous ses bâtiments.

Ces charges immobilières représentent environ 33% des charges diocésaines (paroisses comprises).

L’Eglise ne peut détenir des immeubles de rapports, elle n’a donc pas de sources de revenus locatifs.

Pour donner les moyens à notre Eglise d’agir et de continuer d’accomplir sa mission, vous avez le choix :  Denier, quête, souscriptions pour les projets et chantiers, casuel, offrandes de messe, legs et assurances-vie.

Pour plus de renseignement le service donateurs : denier@cathocambrai.com ou www.donner.cathocambrai.com

Article publié par Service communication • Publié le Vendredi 16 octobre 2020 • 1301 visites

keyboard_arrow_up