La mission de l’Eglise aujourd’hui,
un vaste sujet abordé avec le nonce apostolique, Mgr Celestino Migliore

Juste après la messe a la cathédrale de Cambrai, les prêtres, diacres et laïcs en mission ecclésiale dans le diocèse de Cambrai étaient invités à se retrouver salle St Aubert pour rencontrer le nonce apostolique arrivée dans le diocèse la veille. Une rencontre placée sous le thème de « la mission de l’Église aujourd’hui » quels sont les défis qu’elle doit relever ?

Le nonce débute à rappelant que la question de fond reste celle de Dieu. « L’athéisme théorique a disparu au profit d’un « apathisme », une indifférence à Dieu ». Le catholicisme tend à ne plus faire partie de l’univers culturel français.

 À cette difficulté s’ajoute que nous sommes arrivés à un point de rupture dans la question de l’Humain : transsexualité, transidentité, … Cela est aussi présent dans la gestion de la vie et de la fin de vie qui sont remise en question.

Mgr Migliore précise « nous sommes à la fin d’une société » cela nous impose d’identifier des pistes pour commencer une nouvelle époque.

Après cette rapide présentation, le temps des échanges est arrivé avec son lot de sujets complémentaires et variés :

Comment être certain que nos participations au synode seront remontées au Vatican ? Mgr Migliore précise qu’il reçoit des participations hors remontées des diocèses et assure de la fidélité des remontées à Rome.

Comment remettre la parole de Dieu au centre ? Il propose de s’appuyer sur la piété populaire, de l’inscrire dans une continuité. « De sortir du butinage pour inviter à s’engager concrètement ».

Une phrase est relevée par les participants « la bible doit se confronter au monde et ne pas rester dans les sacristies », elle guidera nous l’espérons notre route à l’avenir.

Article publié par Service communication • Publié le Mercredi 09 mars 2022 - 17h02 • 670 visites

keyboard_arrow_up