account_circle

Naissance de la paroisse Sainte Anne en Avesnois

Après un temps de prière dans la collégiale d'Avesnes sur Helpe, les paroisses de "Bon Pasteur" et de "Notre Dame des deux Helpes" sont devenues "Sainte Anne en Avesnois"

Ci-dessous vidéo de la célébration.

Nous étions près de 80 personnes pour cet évènement important pour l'avenir de l' Avesnois. Une vingtaine d'enfants présents montraient que l'Eglise de demain ce sont eux et leurs familles réunies autour de la chapelle de la Vierge Marie tenaient aussi à prier pour le devenir de leur paroisse.

Les paroisses " le Bon Pasteur" et "Notre Dame des Deux Helpes" mourraient aujourd'hui pour donner naissance à une seule et unique paroisse de 24 clochers. Un temps de prière est proposé pour le choix du nom; comme au temps du Nouveau Testament pour l'élection de Matthias par exemple. Après de nombreuses propositions deux noms restent possibles : Anne ou Jean-Paul II ?

Les abbés Henri et Engelbert nous accueillent et proposent à chacun à l'entrée de l'église d'écrire son prénom, ceux-ci seront chantés lors de la litanie des saints. Une procession débute avec les deux bannières des paroisses concernées. Le chant d'entrée donne le ton "en famille, en peuple, en Eglise, nous arrivons de tous les horizons" ...Effectivement de 24 clochers différents, de toutes générations, nous nous sommes retrouvés pour un temps de prière et d'invocation à l'Esprit Saint pour l'avenir de cette Eglise de l'Avesnois.

Après l'écoute de la Parole et la litanie des saints arrive le moment du tirage au sort et c'est une petite Anne qui tire le nom de la future paroisse. Devant tous, est dévoilé le nom du saint gagnant et c'est Sainte Anne qui se trouve être le choix de nos prières.

Tout le monde applaudit, Henri rappelle que dans le parcours de chacun, les grands-parents ont un rôle primordial aujourd'hui, entre éducation, garde ou vacances, les papys et mamies sont omniprésents dans la vie de leurs enfants et petits-enfants; d'ailleurs Anne et Joachim sont beaucoup priés des grands parents. Ils ont eu de la patience et de la confiance dans le Seigneur, leur petite Marie n'est venue qu'après des dizaines d'années de prières.

C'est sans doute aussi cette patience, confiance et persévérance qu'il faudra aux fidèles de cette nouvelle paroisse "Sainte Anne en Avesnois" pour construire l'avenir avec toutes les générations, des plus petits aux plus âgés, chacun devant y trouver sa place.... Un autre signe que la paroisse porte bien son nom c'est la statue de sainte Anne volée il y a 35 ans et retrouvée depuis qui comporte les trois générations Anne, Marie et Jésus sont tous trois représentés: enfant, parent et grand-parent, ensemble dans une même statue; un exemple à suivre en ces temps difficile où la famille est parfois dénigrée par la société et malmenée dans les médias.

Mgr Dollmann intervient également pour dire ce qu'il pense de ce choix et insiste lui aussi sur la famille. Elle est une occasion de rassemblements de toutes les générations, c'est au sein de la famille que naissent les vocations. Tous les séminaristes rencontrés récemment, ont un attachement particulier avec leur famille même s'ils ont dû à un moment la quitter, leur appel est né de cette famille : une grand-mère qui vous emmène en pélerinage, des parents pratiquants, un papy bienveillant....La famille élargie c'est aussi l'Eglise: on doit y vivre des moments de joies, de partage et de paix comme ce fut le cas chez Anne et Joachim, chez Joseph et Marie....

Longue et belle route à cette nouvelle paroisse et ses habitants sous le regard bienveillant d' Anne, fêtée le 26 juillet !

 

Article publié par Dorothée QUENNESSON • Publié le Samedi 18 juillet 2020 • 785 visites

keyboard_arrow_up