Philippe, Fabrice et Bernard-Gilles sont diacres !

Leur ordination prévue en novembre dernier avait été reportée à cause du deuxième confinement, la date du 24 avril avait alors été choisie pour le report. C'est à la collégiale de Douai qu'a eu lieu la célébration présidée par Mgr Dollmann.

Vidéo de la célébration, cliquer ici.
Reportage de la paroisse Saint-Maurand-Saint-Amé, cliquer ici.
Homélie de Mgr Dollmann, cliquer ici.

Ils sont trois pères de famille nombreuse dirions- nous aujourd'hui car ils ont respectivement 5, 5 et 3 enfants; Mariés depuis plus de 25 ans, l'Eglise les a appelés au diaconat. Depuis 6 ans ils cheminent ensemble, en couple, en famille, ils se forment, ils ont choisi il y a deux ans une équipe d'accompagnement qu'ils rencontrent régulièrement pour répondre à leurs questionnements, leurs doutes.

Après une longue réflexion et formation, ils répondent cet après midi devant la communauté chrétienne le OUI à l'appel à devenir diacre permanent.

La collégiale est remplie tout en respectant les distances et mesures sanitaires. Famille, parents, amis, ceux qui ont pu faire le déplacement sont là pour prier et être témoin du Oui de ces trois couples. C'est en effet l'homme qui est ordonné, mais la formation et la décision se font en couple. Les femmes des ordinands sont d'ailleurs interpellées par Mgr Dollmann au cours de la célébration. Et l'avis des épouses est crucial pour la suite de la cérémonie, elles savent que par l'ordination de leurs maris leur vie de famille en sera bouleversée, quelque peu bousculée et c'est un choix qu'il faut aussi accepter des deux côtés. Toutes ont écrit un petit mot et acceptent cette charge missionnaire avec bonheur, c'est pour elles trois un second oui comme celui de leur mariage !

Dans un premier temps c'est l'équipe d'accompagnement qui intervient : elle a un rôle primordial les deux dernières années et elle est amenée à rendre compte des aptitudes de l'ordinand pour sa future mission. Les trois équipes apportent donc leurs témoignages de ce qu'ils ont vu, entendu, perçu et par des exemples de compétences, de qualités, de progression dans la foi, la charité.... elles prouvent que leur candidat est prêt pour l'ordination.

La messe d'ordination peut débuter, nos candidats ont les aptitudes requises à la mission qui va leur être confiée ! Mgr Dollmann insiste dans son homélie sur l'Amour du Christ et la fidélité qui doit être la nôtre vis à vis de Lui. "Demeurez dans mon amour" nous dit Jésus c'est la fondation fondamentale de notre baptême. Cet amour retentit d'une manière particulière dans le coeur des ces trois hommes aujourd'hui. Bernard-Gilles, Philippe et Fabrice: " puissiez-vous une fois ordonné aider à grandir ceux que vous rencontrerez dans l'humilité du service ! "

Pour les aider dans cette tâche, l'assemblée invoque maintenant les saints et les saintes, la litanie est chantée pendant que les ordinands vivent la prostration. Après celle-ci l'évêque leur impose les mains puis des amis diacres revêtent les nouveaux ordonnés de l'étole. Portée en diagonale elle est le signe du Christ serviteur. Les diacres ont à méditer et proclamer la Parole de Dieu c'est pourquoi Mgr Dollmann leur remet l'Evangéliaire en disant " Recevez l'Evangile du Christ, que vous avez mission d'annoncer. Soyez attentifs à croire à la parole que vous lirez, à enseigner ce que vous avez cru, à vivre ce que vous aurez enseigné".

Suite à cela Mgr Dollmann félicite par une accolade les ordonnés et chaque frère diacre dans l'assemblée vient les saluer, habituellement ils se donnent le baiser de paix mais les conditions sanitaires ne le permettant pas c'est une salutation qui s'effectue.... mais les regards parlent d'eux mêmes et en disent long sur ces échanges rapides, fraternels et sincères.

Une procession d'offrandes permet de mettre en valeur les professions et qualités de chacun, du casque au ballon de foot, de la blouse au masque, des bougies au cadre de la sainte famille, elle se termine par le pain et le vin, fruits du travail des hommes.

Les nouveaux ordonnés se rendent à l'autel pour servir, ils distribueront ensuite la communion aux quatre coins de la collégiale. La messe se concluera avec la remise de leur lettre de mission apportée par le chancelier diocésain.

Phillipe au nom des trois, prend la parole pour des mercis pleins d'humour: "vous présents aujourd'hui,  avez échappé aux variants le brésilien, l'anglais, le sud africain, mais nous vous souhaitons d'être touchés par nos variants la joie, la confiance et l'espérance. Peut-être serons nous appelés les covidiacres à cause de cette période si particulière dans laquelle nous avons été ordonnés mais qu'importe, nous sommes heureux d'agrandir la famille des diacres permanents et de pouvoir annoncer aux hommes la Bonne Nouvelle"..

Belle Route à eux, continuons de prier pour les vocations en ce 25 avril où le monde porte le souci des hommes et du monde au travers les vocations sacerdotales ou religieuses, et chaque jeudi à la demande de notre archevêque pour les vocations dans notre diocèse.

Article publié par Dorothée QUENNESSON • Publié le Samedi 24 avril 2021 • 1831 visites

keyboard_arrow_up