account_circle

Restauration du clocher de l’église saint-Michel de Valenciennes

Signature d'un partenariat avec la Fondation du patrimoine pour la recherche de fonds

C’est parti pour la restauration du clocher de l’église saint-Michel !

Ce 1er septembre, l’église reconnaissable par son clocher à bulbe, à l’intersection des avenues de Liège et Saint Roch de Valenciennes, a fait se rencontrer les acteurs mobilisés pour les travaux de sa consolidation : l’équipe paroissiale -au coeur de la paroisse Notre Dame du Saint Cordon-, la fondation du patrimoine représentée par Jean-Claude Gonneau, son délégué régional, Caroline Biencourt, responsable du patrimoine culturel du diocèse, et Mgr Vincent Dollmann, archevêque de Cambrai. Damien, au nom de l’équipe qui pilote l’un des six lieux de culte de la Ville, accueillait : « Dans l’accompagnement et le partenariat, nous voulons que ce lieu au carrefour des cultures européennes, aujourd’hui mis en péril dans sa solidité et pérennité, reste ouvert et accueillant, au service des hommes et au service de Dieu ». A son tour, le père archevêque  intervenait : « Il s’agit de servir la beauté, la culture et l’élévation de l’âme, la prière et les célébrations. Derrière cela, comment ne pas voir un dynamisme intérieur, un sens de la vie à proposer ? ». Jean-Claude Gonneau complétait : « Votre projet colle à une identité locale très forte, à une culture, c’est tout son intérêt; aux valenciennois de répondre, de prendre leur part à quelque chose qui leur appartient, inscrit dans leur histoire ». La convention entre le diocèse et la fondation du patrimoine signée, Caroline résumait cette « alliance » par une belle expression : « Voilà qui va maintenir le clocher dans sa perspective paysagère ». Restait à partager le verre de l’amitié, introduit par l’hymne de louange « O saint Michel » entonné par Geneviève et quelques choristes : une initiative fort sympathique !

 

Un peu d’histoire

Bâtie à partir de 1900, bénie et ouverte au culte le 28 mai 1905, avec son clocher (sa flèche culmine à 64 mètres)  édifié en 1935, grâce à son infatigable pasteur, l’abbé Charles Dubrunfaut, l’église saint Michel est ancrée dans l’histoire valenciennoise.

En 2005, on fêta son centenaire. Eglise diocésaine, dédiée à l’archange fêté chaque 29 septembre, elle a été construite en lieu et place d’une chapelle du Moyen Age de ce vocable, qui portait secours aux lépreux. Aujourd’hui, corrosion et usure du temps ont eu raison de la structure métallique du clocher, le fragilisant avec de possibles conséquences sur l’ensemble de l’édifice.  Le père Jean-Marie Launay, doyen, soutient le projet : "Comme en 1931, nous lançons une souscription pour redonner à cette église symbolique sa solidité, garante de longévité. Puisse-t-il continuer à relier le ciel de Dieu avec tous ceux qui l'admirent ! ». Le montant des travaux -consolidation et traitement des charpentes- s’élève à 118 000€. Déjà, 35 000€  ont été trouvés par de généreux donateurs. L’entreprise Ingénierie technique en construction métallique (ITCM), basée à Marly, a déjà établi le descriptif de renforcement de l’ossature métallique. Les travaux assurés par une équipe de cordistes, celle qui a opéré pour le Couvent des jacobins-Centre des congrès, à Rennes (Ille et Vilaine), pourraient durer un mois. Reste à trouver le financement manquant en faisant connaître un projet qui traduit aussi, comme l’a dit Mgr Dollmann, « la joie de toute une communauté ». 

Ph. Coursier

Faire un don en ligne : www.fondation-patrimoine.org/63271

Contact : Maison paroissiale, 03 27 32 59 62

 

Article publié par Service com • Publié le Jeudi 03 septembre 2020 • 298 visites

keyboard_arrow_up